Déjà 40 ans…BON ANNIVERSAIRE au CIRCUIT PAUL RICARD!

J’ai créé ce blog pour faire revivre en quelque sorte la légende du circuit Paul Ricard et vous faire partager mes photos d’époque;  le 40 ème anniversaire du circuit l’exigeait, en quelque sorte (j’y étais le 10 octobre 2010 et tout ce reportage sur le circuit new look « HTTT Paul Ricard » est dans la catégorie « le 40ème anniversaire: oct 2010″).

Rappel de l’intro figurant déjà en page d’accueil:

C’est en 1969, alors lycéen et passionné de sport automobile (uniquement à travers les revues, qui de toute façon étaient quasiment le seul vecteur médiatique des sports mécaniques) qu’un évènement incroyable était annoncé: dans la garrigue varoise, pas très loin de Marseille, allait sortir de terre un circuit international ultra-moderne, qui accueillerait les grands prix de F1 et autres: un rêve même pas imaginé allait se réaliser, grâce au pastis, ou plus exactement à monsieur Paul Ricard ! Vous verrez ici des pilotes et des machines qui ont écrit la légende des sports mécaniques des années 70 à 90, mais ce que vous ne verrez pas (les courses elles-mêmes, essentiellement à cause d’un équipement photo minable) mes yeux et mes oreilles le gardent précieusement en mémoire: qui n’a pas vu Jarno Saarinen et sa Yamaha 500 d’usine déboulant largement en tête devant les MV d’Ago-qui chuta-et Read , dès le 1er tour du GP de France moto 1973…et qui n’a pas entendu le son du moteur V12 des Matra d’Amon et Beltoise dans la ligne droite du Mistral, lors du GP de France 1971 ne peuvent l’imaginer… C’était une époque où la F1 et les GP motos était une affaire de passionnés..des 2 côtés de la piste: la couverture médiatique n’avait pas encore pris et les grands constructeurs étaient rares. Les pilotes étaient déjà des stars, mais auprès des seuls initiés, voire des dieux…hélas mortels: nombreux sont ceux saisis dans mon objectif qui connurent un destin tragique. Cette époque des gentlemen drivers et des artisans-managers-constructeurs de génie est révolue (heureusement pour son côté tragique) car aujourd’hui il n’est plus possible, pour un simple passionné, d’approcher quiconque de la sorte. Je dédie ce site à ces pilotes, à ces concepteurs, et au circuit Paul Ricard, qui m’a tant donné à voir et à vivre en moments forts.

Nota Bene: Toutes les photos sont prises par moi, excepté bien sûr les affiches officielles et les stickers….et ici et là des scans de mes revues et livres, pour coller à l’histoire.

J’ai aussi inséré quelques dessins à l’encre et gouaches de Raymond Legrand, qui « collent » au sujet, avec son aimable autorisation, car nous partageons les mêmes passions..autos,bateaux, avions.

(bien entendu je m’engage à mentionner le copyright des photos non personnelles ou à un retrait immédiat sur simple demande de son propriétaire)

S’agissant de photos anciennes (tirages papier, négatifs et même diapos minuscules au format 110, à scanner et optimiser, autant que possible) ce n’est pas du travail de pro, alors soyez indulgents pour le résultat svp..mais dites-vous surtout que je n’avais aucune carte d’accès aux stands, avec un matériel photographique basique et même souvent minable: le numérique n’existait pas, le zoom automatique pas plus !

François Gerboin octobre 2010.

Le blog comprend plusieurs centaines de photos et  le chargement peut prendre un peu de temps, selon votre configuration matérielle et navigateur: merci d’être patient dans ce cas.

votre serviteur et sa YamRD125

Avec ma Yamaha 125 RD lors d’un GP moto (et mon casque à droite)…ça ne rajeunit pas !

esquisses

Le service militaire en 75/76 ne m’empêchera pas , loin du Castellet…à Epernay, de me consacrer aussi à ma passion par le dessin (stylo bille et feutres..et un bon Auto-hebdo  ou Sport-Auto sous la main !)

un commentaire:

Envoyé le : Lundi, 15 Novembre 2010 22:20
Sujet : Blog Paul Ricard…
Bonjour François, Beau travail et belle nostalgie… Je me suis replongé 40 ans en arrière ! Stewart, Hill, Rindt, Beltoise,
Cevert, Ickx, Surtees, Peterson pour les années 70 et puis Agostini !
Je me suis passionné à l’époque pour les GP moto : Le Continental
Circus.
Je me souviens des Read, Findlay, Gould, Pasolini, Nieto, Herrero,
Saarinen, Braun, Sheene, Auréal, Ravel, Rougerie et les autres…
Belle rétrospective, félicitations François. Bien cordialement. Pascal Klein Précisons que Pascal Klein a fait un blog superbe et bien documenté sur le pilote le plus grand (pour les passionnés de l’histoire de la F1, qui ont un peu de recul) et mort en course en 1968:
www.jim-clark.fr/


Archives pour la catégorie 1) 1970 à 1990, la légende

1970, 1ère course internationale en Formule 2..avec les ténors de la F1

A cette époque, les plus grands pilotes couraient aussi en Formule 2 1600cc et quels pilotes: Stewart sur Brabham, Rindt et Hill sur Lotus officielles, Ickx et Siffert sur BMW d’usine, Peterson sur March, Beltoise sur Pygmée, etc…Le batiment des stands n’était pas encore opérationel et ayant pu entrer, je ne sais trop comment, dans le parc fermé,  je pouvais enfin les cotoyer, qui plus est à côté de leur monoplaces. Aujourd’hui ce ne serait même pas imaginable!

Des pilotes ci-dessous Rindt, Cevert, Peterson et Siffert se tueront en course soit en 1970, soit quelques années après .

(cliquer sur les photos pour agrandir: ça vaut le coup!)

f2prgrille001.jpg

Sur la pré-grille aux essais: Jackie Stewart: 3 titres champion du monde (1969-71-73)- 27 victoires F1

f2hill002.jpg

Graham Hill

f2rindt002.jpg

Rindt

 f269hillrindt.jpg

Jochen Rindt et Graham Hill

f269rindtgrille.jpg

f269cevertetstewart.jpg

François Cevert (Tecno) et Jackie Stewart

f269ickxetsiffert.jpg

Ickx, torse nu, et Siffert

f269peterson.jpg

Ronnie Petersson sur March

f269rindtetstewart.jpg

Stewart et Rindt

f269stewartetrindt.jpg

autographerindt.jpg1970, 1ère course internationale en Formule 2..avec les ténors de la F1 dans 1) 1970 à 1990, la légende autog004-284x300

Jochen Rindt: champion du monde 1970 à titre posthume – 6 victoires F1/ Cevert et Petersson

pygmee_beltoise007bis-300x300 dans 1) 1970 à 1990, la légende

Jean-Pierre Beltoise  sur Pygmée: 100% bleu de France !

pygmee_beltoise001bis1-300x204

 

f2_69siffert-300x300

Jo Siffert et sa BMW d’usine

grillef2classemt001

Source data: L’Automobile-Sport Mécanique N°292 Sept 1970

 

 

 

 

Les affiches officielles : des oeuvres d’art

 La toute 1ère affiche officielle du Grand Prix 1971, sur des paneaux  géants; elle était bien en couleurs et l’artiste BOIVENT y a fait figurer des F1 de pure inspiration.

affiche71001.jpg

reproduction en N&B publiée dans L’AUTOMOBILE Sport Mécanique N°302 de juillet 1971

Pour le 1er GF F1, en 1971, j’avais participé à la campagne d’affichage chez les commerçants du centre ville de Marseille. Ceux-ci acceptèrent très volontiers..et les rue de Rome et St Ferreol se transformèrent en galerie d’art, dédiée à la formule 1 et ses seigneurs!

Toute peine méritant salaire, je pus en garder quelques unes, dont voici 3 exemplaires (Peterson,Ickx,Rodriguez). Les autres datent d’évènements ultérieurs, mais elles étaient plus petites et de moins bonne qualité graphique.

 (cliquer sur les affiche pour agrandir)

affiche006peterson.jpgaffiche001.jpg

affiche003ickx.jpgaffichegprodriguez.jpgaffiche008ago.jpgaffichegpcevert.jpgaffiche004lauda.jpgafficheickx.jpg

Post-scriptum : M « on » le maudit !

Sur l’affiche ci-dessous (collée sur un mur oublié de placard) Chris Amon: jeune pilote Ferrari en 1967, il fut l’un des plus brillants animateurs des Grand Prix  de ces années-là, car régulièrement en tête..et. pourtant jamais vainqueur, la faute à une poisse mécanique plus que collante! Ce ne fut guère mieux en passant chez March et surtout Matra, en 1971, même s’il remporta enfin une victoire…hors championnat, hélas pour lui !

20110327155921.jpg

crédits photos: DRAEGER, IMP -PHOTO D.P.P.I et Imprimerie Spéciale Paul Ricard

livre001.jpgcircuit001.jpg

Et puisque nous somme dans l’officiel, il est normal que je présente  l’ouvrage de François Chevalier, directeur du circuit jusqu’à sa fermeture en 1999.  

Au verso: le plan du circuit, petit dépliant remis aux spectateurs: le concept novateur de ce circuit (3 en 1, mais  seul le grand de 5,8 KM avait les honneurs des courses internationales…durant « les années légende ») permettait aussi aux spectateurs  d’en faire le tour complet..à pied ou motorisé sur la voie de circulation externe…ou de passer sous la piste, à partir du virage du pont, pour aller voir -à pied-la ligne droite du Mistral, de  l’intérieur..et entendre le chant furieux des V12 Matra et BRM, à pleine vitesse à cet endroit!

Ah si j’avais eu ce livre chronologique et extrêmement documenté (au vu des photos, nous étions présents aux mêmes séances d’essais )  pour la création du blog! Mais je l’ai acheté sur place, lors du 40ème anniversaire.

le Circuit-Paul-Ricard, la seule piste d’essais permanente pour les écuries d’usine

(cliquer sur les images pour agrandir)

gp76jpsmkii003.jpggp76jpsmkii001.jpggp76jpsmkii002.jpg

La Lotus 78 (apparue fin 76 mais qui courut la saison 77 et début 78) fut encore une ouvre géniale et belle, quoique de ligne assez imposante, de Colin Chapman: 1ère F1 à effet de sol, avec jupes.

Qu’il s’agisse d’étrenner leurs nouvelles machines à la fin de l’inter-saison, ou d’effectuer des séances préliminaires aux Grand Prix, les écuries de F1 et du « Continental Circus » (GP motos) passaient immanquablement par « le Paul Ricard » : je savais par exemple qu’avant le GP de Monaco (ou au retour), il y avait une chance de tomber sur certaines d’entre elles, alors, de Marseille, j’enfourchais ma 125 yam (ou plus tard ma voiture) direction le plateau du Castellet.. et je dois reconnaître que je me suis plus d’une fois retrouvé avec un circuit désert! Mais j’ai donc aussi eu droit à quelques primeures, tel Jean-Pierre Beltoise testant la nouvelle BRM P201 (avec sa nouvelle livrée), ainsi que toutes les présentations qui suivent. ..je reviendrai pour des légendes plus précises!

essaibrm005.jpgessaibrm003.jpgessaibrm004.jpg

Rolf Stommelen sur le nouveau proto Alfa

stommelen alfa333alfa333

1973: la 1ère Ensign F1 avec son pilote Rikky von Opel (Liechtenstein); pas de sponsor (si ce n’est von Opel lui-même) et un profil remarquable

ensign

En1975, Mo Nunn, le créateur d’Ensign (que l’on voit en pantalon vert sur les photos suivantes) a enfin trouvé un sponsor pour sa nouvelle N175 (pilote hollandais Wundering, comme le sponsor).

last018.jpglast020.jpglast019.jpg

En 1976, Jacky Ick (ci-dessous) remplacera Amon (qui s’est retiré) : la voiture n’a pas l’air d’avoir beaucoup changé..mais Mo Nunn aura eut le mérite d’embaucher quelques grands noms  »à la gloire passée », avec aussi Regazzoni , puis Tambay…

Photo de droite: l’Iso avec Arturo Merzario

ickxensign001.jpgiso team williams

Ci-dessous: la nouvelle LOTUS, aux couleurs de son sponsor Essex (un pétrolier)

lotus essex 1981lotus essex

Didier Pironi essaye la première Ferrari  V6 à turbo, modèmle 126 Ck; il y aura en fait 2 systèmes essayé par ferrari  pour la saison 1981: un double turbo KKK ou un compresseur Comprex suisse

last011.jpglast012.jpg

lafitte talbot-matralafittejabouille renault turbo

porsche 935 turboickx sur 935

pesca sur porschepescarolo sur porsche

pas de doute: c’est bien Henri Pescarolo sur une Porsche usine !

 laffiteligier002.jpgrenaultf1arnoulx001.jpg

Kent Andersson,Walter Villa..et les Kawa Godier-Genoud

Pêle-mêle ..car je ne sais plus ni l’année, ni l’évènement précis : GP moto certes et 200 milles sans doute pour les Kawa, mais cela aussi c’est la légende pour les motards !

(cliquer sur les photos pour agrandir)

Kent Andersson,Walter Villa..et les Kawa Godier-Genoud  dans 1) 1970 à 1990, la légende last016-300x225last017-300x222 dans 1) 1970 à 1990, la légende

Kent Andersson, a priori ici en 1975, le Suédois champion du monde 125 en 1973 (avec sa Yamaha usine)

last0152-300x217last0213-300x225

Walter Villa, a priori ici en 76, champion 250 avec son Aermacchi-Harley Davidson en 74/75/76 (et champion  du monde 350 en 76).

Quant aux Kawas Godier-Genoud, ce ne peut être qu’aux 200 milles..à creuser : eurêka ! c’était au Moto-Journal 200 1975…des Kawa 1000 en fait, dont un des pilotes était LUC.

last022-300x240

last023-300x225

1971, l’année du 1er GP de France F1 au Castellet + les 24H Paul Ricard

2 évènements majeurs  pour la première année d’exploitation complète du « Paul Ricard »…malheureusement le vieux Zeiss emprunté à ma mère lacha  après ces clichés furtifs, sans accès au paddock, mais m’étant juste faufilé quelques secondes dans l’interstice existant entre un grillage et le mur des stands : quand même une McLaren, une Matra,  la Tyrrell 003 du vainqueur (Stewart )…et  Graham Hill au pied de sa Brabham BT34.

(cliquer sur les photos pour agrandir)

mclarengp71002.jpgmatragp71003.jpgtyrrellhill_brabhammarch  711

Et puis le fameux autocollant du circuit, fidèlement représenté sur ma March 711 Quarzo au 1/43e

1971, l'année du 1er GP de France F1 au Castellet + les 24H Paul Ricard dans 1) 1970 à 1990, la légende sportauto_aou71001-225x300

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La une de Sport-auto de août 191: François Cevert, 2ème au Castellet, sur la Tyrrell à museau « tronqué » ; Stewart avait inauguré le nouveau museau plus aérodynamique ..et remporté la course.

Post-scriptum: les marques de F1 que j’inventais et dessinais alors, sur toute feuille me tombant sous la main..ressemblaient « curieusement » à d’autres bien connues..telle celle-ci à la Matra MS120

dessinob001b.jpg

(dessin au stylo bille cliquer dessus pour agrandir)

…et Spark a eu l’excellente idée de sortir, en 2010, les Matra MS120b de Beltoise et Amon – au 1/43ème – dans cette configuration  du Castellet 1971; vous avez vu plus haut, en photo furtive, celle de Beltoise dans le box: voici donc ma dernière acquisition…celle de Amon. Le sticker officiel du circuit fait foi !

J’ajoute que Chris Amon était l’un de mes pilotes préférés (surtout sur Ferrari, en 1967 et 68): surnommé « le pilote maudit » car il mena bien des grands prix..et n’en remporta qu’un..hors championnat !

(cliquer sur les vignettes pour agrandir)

matrams120b715.jpgmatrams120b713.jpgmatrams120b711.jpg

Et voilà comment le fabuleux V12 Matra d’origine (encore qu’il manque les 2 impressionnants triples tubes d’échappements extra-longs du GP Monaco 1968, 1ère sortie) reste définitivement une oeuvre d’art (vu à Rétromobile 2011).

retromob2011028.jpg

Ici, grâce au site de la célèbre revue  anglaise Motorsport, les F1 en pleine action lors du 1er GP au Paul Ricard, en 1971:

http://www.motorsport.com/all/photos/main-gallery/?s=2&y=1971

wwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwww

24hbillet001.jpg

Les 24H Paul Ricard (en fait 2 fois six heures avec une pause de 12h) ont vu quelques ténors au volant des Ford Capri usines, vedettes incontestées de ce championnat d’Europe des voitures de tourisme.

ford capri

2 Ford Capri RS (Ford Allemagne) 2940-culasse Weslake et 285 ch: celle-ci est celle de Glemser-Soler Roig..1ère au classement général.

hill et surtees

Graham Hill et John Surtees aux pré-essais: 2 anciens champions du monde F1, qui se partageront la Capri 2600 RS N°1..qui remportera la 1ère manche, mais abandonnera dans la 2ème (pont arrière cassé).

J’ai trouvé le modèle 1/43ème Replicar »Troféu » ..fabriqué au Portugal, à la boutique BAM .

caprihillsurtees.jpg

sticker « circuit paul ricard » bien sûr..mais aussi ORTF, car cette Capri (Ford Angleterre) était équipée d’une caméra HF filmant en direct les gestes du pilote et une partie de la piste

caprihillsurtees2.jpg

Encart , ce qui était assez rare, dans l’Automobile-Sport Mécanique

capri-duel dans 1) 1970 à 1990, la légende

last033.jpg

Autre Ford, l’Escort RS de Fitzpatrick-Mazet (1790 cm3, 245 ch), 6ème temps des essais, mais beaucoup d’ennuis en course .

camaro

Camaro 5 litres – 450 ch.

mercedes 300 SEL 6.8mercedes-amg005-300x212

Si ce cliché de la monstrueuse Mercedes AMG 300 SEL 6.8 n’est pas concluant avec mon pauvre appareil de l’époque, il y a heureusement cette photo  parue dans Auto-Hebdo N°376.

Surtout,  j’ai eu la chance de trouver et d’acquérir le modèle  au 1/18e (Minichamps): là encore l’autocollant  officiel fait foi!

mercedes 300 SELmercdes 300 SEL

 

Post-scriptum (octobre 2011): Capri c’est pas fini !

Lors des 10.000 tours 2011 mon oeil fut attiré par une Capri aux couleurs presques officielles de Ford-Allemagne, dans un coin tranquille du parc:

L’heureux propriétaire, François LION, perpétue ainsi la mémoire de la légende, avec cette 2800 RS, l’une des nombreuses Capri qu’il a restaurées amoureusement, pour son plus grand bonheur..et le nôtre.

caprip1050946.jpg

N.B. je lui ai demandé si la petite sur le capot était à vendre…que nenni !

Grand Prix de France F1 1973

Encore avec mon boitier minable et même un polaroid, quelques clichés malgré tout « historiques » car pris pendant une séance d’essais officielle, de bon matin: j’avais réussi à m’infiltrer..mais fus assez rapidement prié de sortir..mon brassard plié à la ceinture n’étant pas très réglementaire (et pour cause: il  concernait une course de promotion moto, précédemment  gagné dans une émission radio de Yves Mourousi !)

(cliquer sur les photos pour voir le titre et agrandir)

billet73001.jpgpolaroid_ferrari

polaroid_brmf1brm001.jpg

f1yardleymclaren002.jpgf1yardleymclaren003.jpg

 

f1jps72003.jpgf1jps72004.jpg

Sans aucun doute, la plus belle décoration et prise d’air !

Grand Prix de France F1 1973 dans 1) 1970 à 1990, la légende jps72013

Dans la fraîcheur matinale toute relative de l’été varois..en attendant le cagnard …

jps72006 dans 1) 1970 à 1990, la légende

stewartpetersonickxreutemanfittipaldi0011.jpg

Essais préliminaires du GP moto 1975: Ago et sa 500 Yam d’usine

Une chance énorme: tomber sur la séance d’essais privés de la 500 Yamaha d’usine, avec Ago en personne ! 

(cliquer sur les photos pour agrandissement)

last014.jpg

500 Yam usineYamaha 500

Giacomo AgostiniGiacomo Agostini

A cette époque, après le retrait des MV 4 temps dépassées, ce sont les Yamaha 4 cylindres 2 temps YZR 500 qui dominent la catégorie reine et c’est avec cette machine qu’Ago offrira le titre à Yamaha.

A noter le film culte de 1969 (que j’ai eu le bonheur de me faire prêter-car introuvable-par mon osthéo-motard…qui a fait le tour de ses potes)..dont on trouve quand même des extraits sur Youtube :

 1continentalcircus001.jpg

Et puis aussi « le cheval de fer », autre film incontournable, avec notamment Patrick Pons e, Michel Rougerie, et tous les autres bien sûr.

chevaldefer001.jpg

A noter sur la jaquette, la position de Michel Rougerie: c’était quand même autrement plus spectaculaire que quand Valentino Rossi sort son pied droit dans les virages à droite (encore hier -octobre 2010-au GP  du Portugal) !

Tout commença par les protos 2 L…et les formules de promotion

(CLIQUER SUR LES PHOTOS POUR LES VOIR EN GRAND FORMAT…même si celles-ci sont de qualité secondaire: c’est le côté historique qui compte)

sport2l002.jpgsport2l005.jpg

Les Chevron de l’écurie Montjuich (de mémoire). Une Osella et en arrière plan une Grac française.

Tout commença par les  protos 2 L...et les formules de promotion dans 1) 1970 à 1990, la légende lolaflint002

La Lola de Jean-Louis Lafosse

ligierjs11 dans 1) 1970 à 1990, la légende

Et une des 2 Ligier JS1, la première voiture de Sport (2L) de Guy Ligier  (qui nommera toutes ses voitures de courses par JS , en hommage à son ami disparu  Jo Schlesser)sprot2l005.jpgsprot2labarth003.jpg

Les plus belles, les Abarth

sprot2losella006.jpgsprot2llola004.jpg

Osella ..ma Yam 125 RD posant à côté d’une Lola (mon casque… peint à la main !) mais une Lola très brillante, comme le relate l’Automobile dans son n° 336  de mai 1974

lola003

alpineproto2l002.jpgalpineproto2l001.jpg

Quelques trophées 2L plus tard..la barquette Alpine V6, prélude à la grande soeur qui gagnera Le Mans.

La Formule France, antichanbre des monoplaces à l’inter, pour les meilleurs: Jean Max, le champion incontesté de FF pilotera une march 701 F1 au GP de France 71.

formulefrancedolhem001.jpgformulefrance001.jpg

Jos Dolhem se fit remarquer..et côté voiture on remarqua aussi l’originale Hampe (ici N°93 en arrière plan, que le pilote de la 69 me pardonne)

formulefrancehampe002.jpgr8gordini.jpg

..la Hampe et sa ligne en coin type F1.        L’immortelle R8 de la coupe Gordini

couper121.jpgcouper122.jpg

..remplacé par la coupe R12 Gordini, où les bastons n’étaient pas moins  spectaculaires.

gt0011.jpg

21 juin 1970 départ des Tourismes: au premier plan JL Baraille sur Alfa, le vainqueur.

Post-scriptum :

Et puis n’oublions pas d’autres coupes tout aussi spectaculaires : la coupe R5 et le challenge (?) Austin..de sacrés bastons !

 

75013.jpg

75020.jpg75021.jpg

..et même les R4 sur la piste en terre !

75029.jpg

Grand Prix de France F1 1975

Quelques belles surprises lors d’une séance préliminaire: en général tout ou partie des écuries  pouvaient être là le w.e . précédant la semaine des essais officiels..mais rien n’était garanti (et il n’y avait aucune communication).

A noter le T sur la Shadow de Jarier: à cette époque lest »mulets » (voitures d’essais et en quelque sorte de rechange, au cas où) étaient de règle pour les écuries de pointe.

(cliquer sur les photos pour les agrandir)

Hesketh 308cShadow DN7Brabham BT44bParnelli VPJ4ensign

Cette fois, en course, ou plutôt durant l’une des séances d’essais qualificatifs: saurez-vous les reconnaître ? 

75015.jpg75019.jpg

75022.jpg75024.jpg

75023.jpg75025.jpg

75028.jpg

Ces derniers photos sont prises à l’intérieur du virage du pont: à cette époque, les spectateurs pouvaient passer sous la piste et il y avait là un endroit… pour une poigné d’entre eux: peut-être l’endroit où on était -sans pass- au plus près des voitures..au ralenti,  pour rentrer aux stands !

Et la Une du N°163 de  Sport Auto (août 1975)

Grand Prix de France F1 1975 dans 1) 1970 à 1990, la légende sportauto_aou75001-222x300

MOTO JOURNAL 200, le 2ème évènement moto sur le circuit du Castellet

Les 200 miles Paul Ricard (1ère année, puis dénommé « Moto Journal 200″ les autres années) connurent un succès énorme.

Pour moi , en 1975, peu de possibilté de me faufiler cette fois..mais quand même un exploit s’agissant non plus d’essais privés, mais de l’épreuve officielle.

Alors je suis très heureux, même si ces diapos sont de qualité médiocre, d’avoir pu saisir Patrick Pons, l’un des pilotes français les plus talentueux, le plus flamboyant de nos représentants de cette époque à mes yeux, qui connu lui, aussi hélas, un destin tragique en course, plus tard…

patrick ponsla yamaha de baker

Quant à ce flou « artistique  » N°2, ce n’est  pas moins que la 750 Yamaha de Steve Baker, l’un des grands animateurs ici.

(tiens il ne portait pas son numéro fétiche 32)

ago vainqueur MOTO JOURNAL 200, le 2ème évènement moto sur le circuit du Castellet dans 1) 1970 à 1990, la légende mj0675-231x300

AGO le roi: on est bien dans l’ambiance du Castellet (casquette Ricard, et des têtes, des têtes…) et la Une de MJ N°223.

La superbe Yam usine de 1977 (encart de l’éphémère revue Plein Pot)

yamaha

Et puis, durant l’édition de 1978, Les Yamaha 750 du Team Sonauto de Sarron (N°7) et Pons

yanmahasonaurto002.jpgyamsonauto1978.jpgpons_daytona001-220x300 dans 1) 1970 à 1990, la légende

Patrick Pons connu une gloire ascendante et son succès le plus fort fut les 200 Miles de Daytona en 1980,à l’époque LA course internationale la plus prisée, celle des ténors américains..et des meilleurs du Continental Circus…qui avaient réussis (dès Ago) à battre les Américains chez eux, aux guidons des plus gros cubes et au pays du roi dollar. Mais le 04 septembre 1980 Moto-Revue publia une photo de couverture tragique et noire,  que l’on n’aurait jamais voulu voir (et que je ne vous propose pas ici): un homme à terre, définitivement, avec une combinaison de dos et le nom de Pons…c’était à Silverstone, lors du 4ème tour du GP 500.

Les autres prétendants : Kawasaki (couleur d’usine verte) et Suzuki (dites-moi si je me trompe..car il s’agit peut-être de la 250 kawa de Mick Grant)

kawa001mickgrant.jpgkawa002mickgrant.jpgsuzuki001.jpg

Et puis un lien sur le blog d’un autre passionné de la légende:

http://charlescamberoque.unblog.fr/2009/03/02/le-moto-journal-200/

Grand Prix de France F1 1976: essais préalables de toutes les écuries

 J’avais un point d’honneur: ne pas gêner les écuries lors des séances d’essais, me faire le plus discret possible. Je me souviens d’une séance préliminaire estivale, où toutes les écuries F1 étaient là….et un trop grands nombre de curieux aussi, femmes et enfants tournant même le dos, à même l’allée des stands où les F1 s’engouffraient..souvent moteur coupé ! Heureusement, il n’y eu aucun accident..mais je suis encore énervé aujourd’hui par une telle inconscience et désinvolture du public: pas étonnant ensuite qu’on interdise tout accès libre!

(cliquez sur les photos pour les voir en grand format)

Mc larenM23/HuntPeterson sur March761march 761 aux couleurs suédoisesG.Nilsson et Colin ChapmanNilsson sur Lotus 77Pace sur Brabham BT45Brabham variante inéditeLigier JS5cockpit LigierligierAlan Jones sur Surtees TS19Emerson Fitipaldi sur Copersucargp76026.jpggp76025.jpg

Edward sur Esketh 308DHesketh Penthouse

la perle du mauvais goût pour la Hesketh Rizla Penthouse de Guy Edward ?

ATTENTION, LE BLOG NE S’ACHEVE PAS ICI: MERCI DE CLIQUER SUR PAGE SUIVANTE (ou autres articles) POUR VOIR LA PREMIERE PARTIE(1976 à 1990)

Grand Prix de France F1 1976 : 4 roues pour tous..sauf les Tyrrell P34

(cliquez sur les photos pour voir en grand format)

gp76005.jpggp76006.jpg

gp76014.jpggp76013.jpg

Scheckter  sur Tyrrell P34Jodie Scheckter: champion du monde 1979 – 10 victoires

Ken Tyrrell, sa P34 et son pilote…futur  champion du monde 1979 (sur Ferrari)

Grand Prix de France F1 1976: les Ferrari offertes sur plateau

Une séquence magique: les superbes 312T2 de Lauda et Regazzoni descendues du camion.

A cette occasion, elles étaient équipées de déflecteurs de roues avant inédits (qui ne seront jamais utilisées en course).

(cliquer sur les photos pour agrandir)

312T2gp763122.jpggp763123.jpglast031.jpglast030.jpglast026.jpglast028.jpg

..mais aussi un mulet (pas de numéro)

gp763124.jpggp763125.jpg

gp763126.jpg

Cette fois en pleine séance, avec les 2 pilotes installés.

1978 pas de GP moto mais j’ai vu les dieux et les Yamaha d’usine

Le GP de France moto ne se déroulait pas cette année-là au Paul Ricard, pourtant j’ai pu assister à une séance d’essais de l’écurie d’usine Yamaha et ce fut un moment incroyable: j’étais à côté de Kenny Roberts (surnommé  « le nain jaune » mais en fait un « dieu vivant ») et de Johnny Cecotto (révélation du GP 75  ici même: un inconnu vénézuélien qui remporta la course des 250 et 350 dès sa première venue) !

(cliquer sur les photos pour les agrandir)

yamatelier002.jpg

Au fond, Johnny Cecotto

gpm78yam0061.jpggpm78yam0071.jpggpm78yam0091.jpggpm78cecotto0011.jpg

Je me suis demandé (aujourd’hui, 30 ans après) s’il ne s’agirait pas des 700 usines pour le Moto Journal 200, mais non: le rond jaune est là pour attester qu’il s’agit bien des 500, catégorie reine de l’époque…et le team Yamaha avait des couleurs officielles autrement plus belles qu’une décoration Fiat !

gpm78yam008a.jpggpm78yam001.jpg

kenny robertskenny roberts

yam002roberts.jpgkenny roberts team yamaha usa

Et en bonus (lors d’une autre séance d’essais) la Yamaha YZR  750 usine !

yamyzr750usine002.jpgyamyzr750usine003.jpg

 

Et puis un scoop- devinette!

Voici les débuts de Randy Mamola en GP 250; le problème est qu’il a commencé sa carrière internationale en 1979..or j’ai pris ces photos, soit en 1978, soit en 1979: qui pourra le dire ?

gpm77mamola004.jpggpm77mamola002.jpg

gpm77mamola0011.jpg

Rappelons que ce pilote américain a été 4 fois vice-champion en 500 (80-81-84-87) mais qu »il est surtout connu pour la plus fantastique cabriole-figure de style  de tous les temps, filmée en GP moto  (visible sur internet).

http://www.imineo.com/extrait.php?movie=2350

 

une page spéciale de mise à jour rétro pour les fidèles du blog

Pour ceux qui sont déjà venus plusieurs fois, je me suis dit qu’il serait fastidieux d’aller chercher ici ou là une actualisation d’article..alors voici de nouvelles photos personnelles inédites des essais  d’avant-grand prix en 1976, 1978 et 1982.

La qualité photo est toujours « historique »..c-a-d scan de mini diapos…alors merci de ne pas comparer avec les photos numériques (40ème anniversaire et GP de Monaco)Clin doeil

 (et bien sûr cliquer sur les photos pour les voir en grand (et passer la souris dessus pour voir les titres).

1976

f1gp76lotusetcopersucar.jpg

ambiance de stands: les Lotus et Copersucar se dorent au soleil!

f1gp76nilssonsurjps77.jpg

pour un peu je me croirais dans la peau d’un journaliste accrédité!

 f1gp76nilsson.jpg

Gunnar Nilsson: 1 victoire en F1 (mais une carrière trop courte, terrassée par la maladie)

f1gp76patricknevesurensignn176.jpgf1gp76merzariomarch761.jpg

Des pilotes et écuries aux ambitions modestes..mais l’excellent Arturo Merzario, sur March privée, connut auparavant son heure de gloire au Ricard (en trophée 2 L), ainsi que sur les Ferrari officielles (en F1 et Sport-protos).

f1gp76laffitesurligierjs5matra.jpgf1gp76jariershadowford.jpg

Allez les Français  (Jacques la frite..et Jean-Pierre  Jarier « Godasse de plomb »

f1gp76mclarenm23demass.jpgf1gp76williamsfw05demleclere.jpg

Mc Laren, un « top-team » et Williams (qui prenait du galon avec les anciennes Wolf..pas très brillantes)

1978

f1gp78ensign.jpg

toujours la même Ensign, mais les couleurs et les pilotes changent…

f1gp78williamsforddejones.jpgf1gp78atsford.jpg

De l’ombre (Williams de Jones) à la lumière (les ATS)..sauf que pour les performances ce fut l’inverse!

f1gp78jabouille.jpgf1gp78copersucar.jpg

Jaune Renault et jaune Copersucar: en fait l’une est la première marque à tenter le turbo, la seconde a  un autre mérite: la persévérance de l’ancien champion du monde Emerson Fittipaldi pour en faire une écurie compétitive.

f1gp78lotus78.jpgf1gp78jpsmk2.jpg

En 1978, cette Lotus MK2 n’était plus là qu’en réserve..mais qu’elle était belle !

 f1gp78blunger.jpgf1gp78m26prive.jpg

Et une Mc Laren privée, une! ..mais rien ne vaut les couleurs officielles…

f1gp78surteests20.jpgf1gp78theodore.jpg

Pour les Surtees « dura lex »…non Durex (célèbre marque de préservatifs) était le sponsor; quant à la Théodore, qu’en penser ? Son pilote nous dira « ma Keke » ! 

f1gp78shadowdn9.jpgf1gp78tyrrell008.jpg

Photos intéressantes de la Shadow et de la Tyrrell sans avant.

1982

 f1gp82arnoux.jpg

f1gp82tambay.jpgf1gp82laffiteligierv12matra.jpg

f1gp82manselllotus91.jpgf1gp82cheeversurligiermatra.jpg

Le plus étonnant est surtout de voir  certaines voitures sans aucun aileron avant; il y avait certes l’effet de sol avec les jupes (se prolongeant très loin vers l’arrière pour les Ligier) mais quand même, on se demande comment elles tenaient la route…

 

une page spéciale de mise à jour moto pour les fidèles du blog

« Faut pas mollir! »..comme on dit entre motards, alors après la page récente  de la légende, en auto, voici pour les  fidèles de la légende moto.

Pour commencer le Moto-Journal 200 de 1976 et une photo-hommage à la « coupe Kawa »: de beaux bastons avec de superbes machines de série (350 Kawa 3 cylindres de mémoire: un look d’enfer!)

(cliquer sur les photos pour agrandissement)

200m76012.jpg

Et puis , les spectaculaires wheeling , à la remise des gaz après le virage de la tour;

200m76006.jpg200m76008.jpg

Et une star d’un peu plus près: Barry Sheene sur la Suzuki usine (ce numéro 155 me semble néanmoins bizarre…).

200m76003sheene.jpg

En fait, la mémoire fait défaut..et l’étiquetage des boîtes de mini-diapos aussi: j’ai nommés la série suivante « MJ200″..mais est-ce bien le cas, et de quelle année ?

mj200002.jpgmj200005.jpg

Qui pourra m’éclairer..et tant qu’à faire sur les teams machines (Yamaha et Suzuki) et équipages de side-cars (autre hommage à cette catégorie)?

mj200006.jpgmj200007.jpg

mj200001.jpgmj200009.jpg

mj200008b.jpgmj200004.jpg

Grand Prix F1 1978, Depailler et Mozart

 1978: la Tyrrell Ford 008 n’était pas la plus performante, loin de là, mais c’est à son volant (et à 34 ans) que Patrick remporta son premier Grand Prix, le plus illustre des GP : celui de Monaco. C’était un homme modeste et discret, mais un authentique champion, avec une détermination incroyable, comme après son accident de parapente en 79, qui le tint éloigné de la compétition pendant la moitié de l’année, en reconduisant pour Alfa Romeo en 1980 .

(cliquer sur les images pour les agrandir)

depaillerauviolon002.jpgautographedepailler.jpg

Non ,vous ne rêvez- pas: Mozart au Castellet, avec Patrick Depailler ! C’était lors d’une séance d’essai spéciale (pour je ne sais quel raison) et j’y étais !

gp78depaillermozart275.jpggp78depaillermozart175.jpg

Patrick Depailler : 2 victoires en F1

Mais ci-dessous, encore une belle brochette de F1 à mon tableau: Ligier « au cul du camion », les belles mais toujours décevantes Copersucar brésiliennes, des Brabham-Alfa sacrément profilées, une Mc Laren visiblement pensée pour fendre l’air (ce ne fut pas une réussite), une Shadow..ressemblant étrangement à l’Arrows N°35 au-dessous , une Surtees..en beta-version et à nouveau notre Tyrrell 008 (gagnante à Monaco, avec Patrick et non Wolfang Amadeus).

gp78007.jpggp78copersucar.jpggp78009.jpggp78004.jpggp78011.jpggp78006.jpggp78005.jpgarrow001.jpg

gp78tyrrell008002.jpg

1981-1982 hommage à spécial à Didier Pironi, sans oublier Gilles Villeneuve

(cliquez sur les photos pour agrandir)

1981-1982 hommage à spécial à Didier Pironi, sans oublier Gilles Villeneuve dans 1) 1970 à 1990, la légende didier0021-300x226

L’ingeniere Forghieri, Didier « en civil » dans la lumière..et Le casque de Gilles, dans l’ombre…l’un failli être champion du monde, l’autre est devenu une icône

pironi005max.jpgpironi007rec.jpg

Mais le Français qui mérite cet article dédié, c’est Didier Pironi, car c’est lui qui aurait pu être le premier champion du monde français..s’il n’avait trouvé, lors des essais du GP d’Allemagne de cette même année 1982, la Renault de Prost arrêtée en plein sur sa trajectoire, avec une visibilité quasi nulle..

 

Il se remettra difficilement de ce très grave acident, carrière brisée, pour finir par se tuer plus tard sur son bolide de la mer (en course off-shore, avec le journaliste Bernard Giroux).

pironiferrari001max.jpgpironiferrari00275.jpg

pironiferrari00366.jpgpironi81004.jpg

Didier Pironi : 4 victoires en F1

pironi008.jpgvjeannot001.jpg

Avec Mauro Forghieri, team manager de la scuderia (l’homme aux lunettes) et au stand Ferrari, Véronique Jeannot.

ferraripironi001.jpg

Capot avant différend, sans l’aileron d’un seul bloc

31281002.jpg

didier_gilles003bis-300x168 dans 1) 1970 à 1990, la légendedidier_gilles004bis-300x169didier007bis-300x168

Sur la même photo, Didier Pironi et Gilles Villeneuve: la scuderia perdit ses 2 top-pilotes  la même saison .

didier008bis

Gilles Villeneuve : 6 victoires en F1

gilles1

L’une des dernières photos de Villeneuve au Castellet, lors d’essais privés ?

Il se tuera aux essais du GP de Belgique 1982, mais reste encore aujourd’hui une légende de la F1 par sa fougue et sa combativité, bref son talent absolu, même s’il n’a pu être champion du monde (à la différence de Gilles, son fils, des années plus tard).

Grand Prix F1 1983

Les années se succèdent au Paul Ricard  (sauf en 81  et 84) mais il devient de plus en plus difficile d’assister aux essais privés des écuries …et l’entrée du circuit finira même par être fermée aux curieux, ce qui est parfaitement compréhensible.

1983 sera donc la dernière fois où j’aurai la chance de pénétrer (je ne sais plus trop comment) sur l’allée des stands.

(cliquer sur les images pour les agrandir)

gp83jpselio0031.jpggp83jpselio0011.jpg

Ce n ‘était pas la plus belle des Lotus, mais le début d’une aventure somme toute satisfaisante avec Renault, même si  Elio de Angelis n’en profita pas vraiment. Il devait malheureusement se tuer lors d’essais privés sur Brabham F1 en 1986, sur ce même circuit: fait rarissime ici.

jp jarier sr ligier jarierligier001.jpg

L’originalité de cette Ligier était les radiateurs tout à l’arrière (un peu comme la BRM P180..de 1972)..mais ce concept fut définitivement un fiasco, malgré tout le talent de « godasse de plomb » !

gp83piquet0021.jpggp83piquet0031.jpg

gp83piquet0041.jpg

Nelson Piquetsur Brabham-BMW: il sera sacré champion du monde cette année là..mais une question sur la conformité du carburant de cette écurie est toujours à l’esprit…

gp83rosberg0011.jpg

Keke Rosberg sur Williams..le père de…Nico

 

tolemangiacomelli001.jpggiacomellitoleman001.jpg

Bruno Giacomelli sur Toleman (une voiture peu esthétique)

 

 

1990, le dernier Grand Prix F1 au circuit du castellet

j’ai enfin un appareil photo digne de ce nom (canon reflex + 380 mm)..mais l’accès au parc (ne parlons même pas des stands!) n’existe plus depuis longtemps…

1990, le dernier Grand Prix F1 au circuit du castellet dans 1) 1970 à 1990, la légende gp90001

gp90senna00366 dans 1) 1970 à 1990, la légende

gp90007

gp90mansell00175

gp90prost00275

Bien qu’habitant Paris depuis cette date, je n’irai jamais à Magny-Cours: un Ricard, sinon rien !!

une page invitée: 1985 le 71ème Grand Prix de France

1985, curieusement, je n’en garde aucun souvenir photo..y étais-je ?

Heureusement, une amie (et tri-atlhète au palmarès impressionnant), Catherine Gance, m’a passé ses photos personnelles: elle était aux premières loges.

Cette année-là (sans doute pas une très grande cuvée F1) Alain Prost, sur McLaren-Porsche- gagnera le championnat (le premier de ses 4 titres), mais au Castellet c’est Piquet qui boira la coupe du vainqueur.

(cliquer sur les photos pour agrandissement)

west001.jpg

Les Zakspeed: une finition impeccable..mais c’est tout ce qu’elles avaient malheureusement

1985lauda002.jpg1985piquet002.jpg

2 champions du monde: Lauda et Piquet

1985prost.jpg1985prost003.jpg1985prost005.jpg1985eliodeangelis001.jpg

..et un futur champion à la fin de l’année, Alain Prost;  Elio de Angelis (Lotus)

71egp002.jpgalesi001.jpg

Le Castellet se reconnait de suite; Stefan Johansson sur Ferrari

1985lauda003.jpglauda002.jpg

Nikki Lauda: revenu en GP en 1982 après avoir quitté la scène en 1978, il remporte son troisème titre en 1984 

71egppiquet004.jpg1985decesaris001.jpg

Piquet; abandon d’Andrea de Cesaris sur Ligier

71egpwarwick.jpg1985skoal001.jpg

Warwick sur Renault et une Ram-Hart ayant abandonné

benetton001.jpg1985benetton001.jpg

une Benetton  en difficulté ..mais non c’est encore une Alfa, celle de Cheever (pas très esthétique tout çà à mon avis)…

1985tourchronos001.jpg1985drapeaudamier.jpg

Drapeau à damiers pour Nelson Piquet

1985podium001.jpg

r5busquet001.jpg

Et une Super 5 turbo lors des courses du week-end.

prednisonefr |
revues motos:/// le monde d... |
O-P-Q-R |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | LANGUES ANCIENNES (symbologie)
| Gommard Team
| florianpapaix65